La photographie de portrait.

Tout photographe qui se respecte, qu'il soit amateur ou professionnel s'est essayé à la photographie de portrait. Vous trouverez d'ailleurs dans ce site de nombreux exemples qu'ils soient en noir et blanc ou en couleur, soit dans ma page shootings, soit dans ma page celebrities. Volonté de conserver trace d'un visage, d'exprimer à sa manière la personnalité d'un individu, le portrait est un genre très populaire sans pour autant être facile à réaliser.



  • Les débuts.


La photographie de portrait apparaît comme une manière très novatrice et très fidèle de représenter les individus par rapport à la peinture beaucoup plus aléatoire en termes de rendu. Pourtant les photographes de portraits, au début de la discipline, sont bridés par la technique qui donne souvent l'impression d'attitudes très figées des modèles ; en effet, les longs temps de pose des premiers modèles d'appareil photo ne permettaient pas de saisir un instant précis, une attitude. Ce n'est qu'avec l'amélioration et la modernisation qu'il a été possible de donner plus de diversité à la photo de portrait, sortant même des studios pour aller photographier des personnages dans la rue de manière impromptue.



  • Les portraits de famille.


C'est historiquement la première vocation commerciale du portait, c'est à Paris que la densité de studios photo était la plus forte, ils voyaient cependant aussi défiler des gens des arts et du spectacle. Chaque photographe commençait alors à apporter sa propre touche faisant notamment varier les arrières plans. Parallèlement aux studios photo sédentaires, il s'est vite développé le métier de photographe de portrait itinérant, qui se déplaçait donc de ville en ville pour proposer leurs services.



  • Le portrait sous toutes ses formes.


Les débuts de la photographie de portrait, compte tenu de l'aspect technique complexe, était une sorte d'événement ; mais dès la modernisation des appareils photos, le genre s'est largement banalisé jusqu'à la photographie d'identité, forme la plus simpliste, puisque administrative sans aucun autre but. Ces diversifications ont désacralisé l'acte photographique.



  • Qu'est-ce qu'un bon portrait ?


Un portrait photographique est par définition la représentation d'un individu par une image. Un bon portrait peu donc être qualifié comme tel si il est fidèle à la personne photographiée. Cependant la réalité est autre, notamment si l'on étudie l'univers de chaque photographe, en effet la photographie de portrait est toujours la rencontre entre un "oeil" et un sujet. Un portrait d'une même personne selon le photographe peut donc varier considérablement. On qualifie un portrait de "réussi" lorsque la rencontre donne un résultat avec un style personnel fort du photographe qui en même temps respecte les traits du modèle. le style du photographe est important dans tous les domaines mais c'est dans le genre du portrait qu'il revêt le plus de contraintes puisqu'il doit être en accord avec l'individu photographié.



  • Les styles de portraits.


En ce qui concerne les portraits en studio, évidemment l'éclairage joue un rôle essentiel , le studio harcourt est le plus connu en France pour ses réalisations depuis de nombreuses années.

D'autres photographes célèbres comme Cartier-Bresson ou Klein ont choisi de donner plus d'importance à l'imprévu choisissant de réaliser des portraits plus instantanés. En ce qui me concerne, même si je pratique régulièrement des portraits en studio, j'ai une réelle attirance pour les portraits en extérieur, donc en lumière naturelle, avec l'utilisation d'un grande ouverture (f1,4 à f3) pour décrocher le modèle du fond avec du flou artistique et donc mieux le mettre en valeur.



  • Comment réaliser un portrait ?


- la mise au point : elle se fait quasi systématiquement sur les yeux, le regard étant en effet un élément incontournable, même si rien n'empêche de choisir d'autres points de focus dans le cas de styles très artistiques, notamment en utilisant de faibles profondeurs de champ.


- le cadrage : c'est une question de choix personnel du photographe, une photo avec un cadrage serré ne donnera pas lieu à la même interprétation qu'un cadrage large, personnellement je choisi, lors d'un shooting, de faire les deux ce qui me permet d'avoir différents styles de portraits notamment plus ou moins intenses. Le choix du cadrage est aussi à faire varier en fonction de l'environnement et du modèle, il n'y a pas de règle précise.


- la profondeur de champ : comme j'ai déjà pu l'aborder, personnellement j'ai habitude d'utiliser de grandes ouvertures pour mes portraits, cependant, la aussi tout dépend des choix propres du photographe et du rendu qu'il souhaite donner à ses clichés.


- gérer la lumière naturelle : il est préférable pour les portraits en extérieur d'éviter les lumières trop fortes, personnellement j'évite de shooter en plein soleil (si c'est possible) pour éviter d'avoir des ombres dures qui seront difficiles à minimiser en post-production. Il est aussi possible d'utiliser un réflecteur, ce que j'évite de faire car il est rare de trouver le bon réglage, et à l'inverse on risque de trop déboucher les ombres et enlever du relief au visage. Idem en ce qui concerne flash qui est à éviter. L'idéal est donc de shooter à l'ombre avec le visage vers la source de lumière.



  • Quel matériel pour réaliser un portrait ?


En ce qui concerne le boitier, c'est votre budget qui va déterminer votre matériel. Evidemment il est recommandé d'utiliser un reflex plein format pour un meilleur rendu et des réglages précis. Le choix de l'optique est très important pour le portrait, pour obtenir un meilleur "piqué" il faut se tourner vers une optique fixe et non un zoom. Il est existe de nombreux modèles avec de superbes résultats notamment avec du Nikkor, Zeiss ou Sigma. En tout cas n'utilisez pas de focale en dessous des 50 mm au risque d'obtenir une déformation du visage. L'idéal pour moi étant 85 mm.



#portrait #studio #extérieur #modèle #technique #lumière #cadrage #focus #shooting #objectif

SIRET 79479403200027            

FRANCE

Lire musique

Inscrivez-vous à la newsletter :

Ils en parlent :